Présentation

Jean-Maxime Pinta

Musicien/producteur/compositeur/ chronique de disque Jazz

Biographie de

Jean-Maxime Pinta Guitariste/bassiste

compositeur/producteur

Jean-Maxime Pinta est un musicien français (guitariste/bassiste/claviériste) né en 1984 en banlieue sud parisienne, grandit dans un environnement favorable à la musique, grâce à ses parents amateurs de musique Jazz. Il commence la basse électrique à 11 ans. Découvre le jazz étant jeune adolescent avec Jaco Pastorius et l’album Word of Mouth (de 1981), participe à des big bands, orchestre de variété et pop dans un esprit de groove, de partages musicales intenses. Jean-Maxime Pinta s’investit et fait partie d’un groupe de funk Jazz en 1999 avec des musiciens semi-professionnels aux influences diverses notamment The Crusaders. Puis à 17 ans, il découvre les albums de Brad Mehldau (Introducing Brad Mehldau, Songs), John Coltrane (Crescent), Weather Report, Miles Davis, Joshua Redman, et devient un féru de Jazz. Puis Jean-Maxime éprouve un vif intérêt pour l’Alter ego de la basse électrique, il débute la contrebasse à 18 ans, apprend l’instrument en cours particuliers auprès de musiciens de Jazz aguerries à Montreuil. Il continue un parcours d’étude en Jazz spécialisé à l’Ecole Nationale de Musique d’Evry auprès de Philippe Laccarière (contrebasse) et Guillaume Roy (composition/arrangement), et obtient le DEM (Diplôme d’Etude Musicale) en basse et contrebasse en 2006. C’est à ce moment là, qu’il apprend le claviers grâce à Pascal Pistone, Thierry de Micheaux, et la guitare en parallèle.
Puis il se perfectionne auprès de Stéphane Kérécki et Antoine Daurés au Conservatoire à Rayonnement Départementale d’Orsay en 2007 à 2008 en contrebasse jazz.

Il entre au CNSM de Paris en 2009 où Il obtient une licence de musicien professionnel jazz (DNSPM) en 2012 en contrebasse. Il croise la route de nombreux éminents artistes de Jazz notamment Magma, Mike Gibbs, Drew Gress, Gil Goldstein, Ralph Alessi, Bruno Chevillon en Master Class, et concerts évènements, auxquels il aura participé à plus de 65 concerts. Dans un même temps, il se perfectionne en claviers, et piano jazz. Il devient claviériste à ses heures et compose beaucoup sur demande.
De 2006 à 2012, ll tourne beaucoup à Paris, et produit des concerts avec Think Hop Quartet, et d’autres projets orientés pop jazz (SLOW), jazz manouche, et jazz fusion. En 2012, après une période particulièrement intense artistiquement, il décide de faire une pause dans sa carrière de bassiste, et s’oriente vers la production.
À la suite d’une réflexion et questionnements artistiques, il s’applique et décide de faire du studio, de l’enregistrement son domaine particulier à partir de 2013, en tant que musicien de studio/producteur/compositeur.

C’est à ce moment là qu’il fonde les piliers de son label autour du jazz fusion avec Some Jazz Production, en produisant de nombreux albums touchant à la diversité de la musique Jazz et de ses branches.
Il se consacre à la guitare jazz, déjà guitariste autodidacte depuis 2001, son évolution, son expérience l’ont amenés à la guitare jazz, car plus intéressant harmoniquement et mélodiquement selon lui : « Cet instrument ouvre les portes de l’harmonie et permet de s’exprimer plus profondément mélodiquement ». Il entre en 2019 à l’EDIM de Cachan, en cycle DEM Jazz. Le choix d’un deuxième instrument est essentiel selon lui : « être multi-instrumentiste aujourd’hui ne serait-ce que que pour la composition, l’écriture, l’enregistrement, l’ouverture du cadre artistique permet plus d’échanges, une meilleur compréhension avec les musiciens. Cependant cette fonction nécessite plus de travail aussi, d’organisation, de curiosité artistique ». Quand il a le temps de consacrer son travail autour de projets, il s’applique à la production, et au mixage.

Il participe en tant que producteur/compositeur à des projet de Jazz/fusion, mais aussi Pop/blues. Parallèlement il compose pour le jazz avec les groupes Lumbae Jungle (quartet Piano/Guitare/Basse/Batterie), Think Hop Quartet (Basse/Saxophone tenor/Batterie/Claviers), 70’ies SOunds Jazz Quartet (Guitare,Batterie,Piano,Basse), Our Trads Trio (Guitare,Orgue,Basse).
Ses influences sont multiples, proviennent principalement de Kurt Rosenwinkel, Kenny Wheeler, the Crusaders, Pat Metheny, John Abercrombie, Miles Davis.

Parcours

2005 : Licence de Musicologie (option administration du spectacle) – Université d’Evry (91)

2007 : Perfectionnement Jazz au CRD d’Orsay (91)

2006 : DEM JAZZ en basse/contrebasse à l’ENM d’EVry (91)

2012 : Diplôme national supérieur professionnel de musicien (DNSPM)-(Basse et Contrebasse Jazz) au CNSM de Paris (75019)

2022 : DEM JAZZ (guitare) en cours de formation à l’EDIM de Cachan (94)

Expérience PRO

1998 à 2001 enregistre avec des groupes Funk fusion, pop variété, et projet variété en auto production.

De 2003 à 2012, enregistre de nombreuses Demos, ce qui affine son expérience de l’enregistrement. Soit en grande formation ou bien en quartet, trio (piano,basse, batterie), duo (guitare,contrebasse) toujours dans une optique de jazz contemporain, Jazz/fusion.

De 2009 à 2012, il joue et participe au projet Think Hop Quartet, autour du jazz contemporain, et en plus participe à diverses formations de jazz manouche, Quartet pop jazz (SLOW).

De 2012 à aujourd’hui, enregistre des projets jazz dont Lumbae Jungle (trio orgue, guitare,batterie), Steve Ellys (jazz fusion), Bog and Joe « Sweety » Wyde (funk fusion/rap), parfois electro avec Funky Robots.

2021 Leader du projet 70’ies Sounds Jazz Quartet, autour du Jazz des années 70.

2022 Leader/compositeur de Lumbae Jungle Quartet. Enregistrement de l’Album Square Mood.

Les salles de concert côtoyées

Jean-Maxime Pinta a pu joué dans différent lieux de Culture, comme les Jazz Clubs : Baiser Salé, Sunset, 38 riv’, New Morning, mais aussi, Auditorium à la Villette, Festival Jazz à la Vilette, musée George Pompidou (Châtelet), Aux Petits Joueurs, Café Universel, Festival Quai Jazz à Paris, Shakirail, Favela Chic…